Yankee Gangster : Amazon

Yankee Gangster : Amazon

Dans l’indifférence presque générale(1), un bras de fer économique a lieu actuellement entre un gangster yankee, Amazon, d’un coté, et d’autre part, son fournisseur, et aussi concurrent direct en France, une vieille maison française, Hachette, associé aux dindons de la farce, les auteurs, qu’ils soient français, etazuniens, ou allemands :

FAZ- 900 Autoren gegen Amazon

ou encore :

FAZ- Deutschsprachige Autoren protestieren gegen Amazon

Le discours du gangster yankee relève encore et toujours de la même vieille rengaine de la baisse des prix, alors qu’en fait il s’agit d’un très classique abus de position dominante. Amazon a acquis un tel poids dans la logistique des livres que ces crapules yankees veulent récupérer encore plus de marge. Enième exemple d’un fort contre une multitude de petits : les auteurs.

On serait en droit d’attendre l’intervention d’un politique français, surtout un Socialaud, toujours prompt à enfourcher le dada de l’exception culturelle.

Indice de bruit médiatique sur le sujet : zéro, pas comme chez nos voisins allemands.

Explication de gravure pour les naïfs : Amazon a installé un de ces centres logistiques en Saône-et-Loire, dans la circonscription d’une des serpillières les plus médiatiques : Montebourg.

Pour ma part, je n’utilise jamais Amazon pour deux mauvaises raisons qui tiennent à ma paranoïa :

  • pas de payement par carte bleue sur Internet.
  • mes lectures ne regardent personne, et n’ont pas besoin d’être enregistrées aux U.S.A.

Alors, Madame Michu, la NSA m’a appris que vous aviez acheté le dernier ouvrage de M. le vicomte Philippe de Villiers : vous êtes une dangereuse réactionnaire ! (je peux faire la même en version progressiste, mais baste, la symétrie ennuie !)

Pour pimenter le tableau, certains libertariens, économistes en chambre comme Frédéric Mas sur Contrepoints racontent leurs petites salades qui n’ont qu’un lointain rapport avec la réalité.

Dans leur schéma mental, je ne vois que le classique marché basé sur le duo producteur/consommateur, alors que dans les faits, il y a bien trois acteurs : le producteur(l’auteur), le distributeur (Amazon/Hachette), le consommateur (le lecteur). Schéma très différent de toutes les théories sur lesquelles glosent à perte de vue ces professeurs Tournesol, souvent des juristes, autant dire des songe-creux.

Dans la réalité, le distributeur, ou marchand, est soumis à de redoutables effets de seuil, phénomènes merveilleusement discontinus qui ruinent leurs belles modélisations avec courbes offre/demande. Une plate-forme logistique n’est rentable qu’à partir d’un certain niveau de flux, elle apporte un gain de productivité, mais réduit forcément le niveau de concurrence. Le distributeur, qui est au contact du client final, se retrouve toujours en position de force face aux producteurs; il en profite pour augmenter sa marge, phénomène classique et général.

Pour Hachette, dont je ne suis ni actionnaire, ni salarié, ni consultant du BCG pour dirigeant en perdition, sa petite rente est menacée. Cette vieille maison aurait dû mettre à niveau son outil logistique depuis longtemps. Mais avec l’héritier assez crétin et les abrutis violents de la CGT, c’est fromage et dessert !

______________________________________________________________________________

Note 1 : le volatile gauchiste vient de se fendre d’une tribune fort bien tournée dans son édition du 2o aout. S’il n’en reste qu’un, ce sera celui-là.

Publicités

A propos Le Rabouilleur

Les affaires et les sciences : telles sont mes deux occupations. Devise : nous n'irons pas à Canossa ! ni à Chicago !
Cet article a été publié dans actualité, économie, littérature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s