Dialogue de Sherlock Holmes et du docteur Watson

Sherlock Holmes, le célèbre détective consultant, discute avec son acolyte, le médecin Helmut Watson au 221B Baker Street à Londres

– Mon cher Helmut Watson, d’après vous, pourquoi Le Drian a-t-il été nommé par le Grand Conducator de la France comme ministre des affaires étrangères ?
– Parce que c’est un fin diplomate, mon cher Holmes !
– Pas du tout, mon cher Watson, Le Drian est aussi diplomate qu’un éléphant socialiste dans un magasin de porcelaines. Le stupide Breton Le Drian ne représente rien de plus qu’un exemplaire parmi les innombrables perroquets de Ouah-shingue-tone. Ensuite, Watson, pouvez-vous m’expliquer pourquoi Bruno Le Maire se retrouve responsable, mais pas coupable, des finances publiques de la grande nation Française ?
– Parce que c’est un fin économiste, mon cher Holmes !
– Absolument pas, mon cher Watson. Bruno Le Maire est un petit diplomate de formation, à l’ego boursouflé, qui décrit ses états d’âme dans des livres insignifiants qui n’intéressent personne, et certainement pas les ménagères désespérées en recherche de figures charismatiques. Il ne comprend strictement rien de rien à la finance, et encore moins à l’économie. Maintenant, mon cher Watson, pouvez-vous me dire pourquoi Roselyne Bachelot tente de s’occuper de la culture en France ?
– Parce que c’est une personne très cultivée, mon cher Holmes !
– En aucune manière, mon cher Watson. La grosse, vieille, laide et absurde pharmacienne Bachelot ne connait que les vaccins de la grippe H1N1, mais rien, ni personne dans le domaine des Beaux-Arts. Sa seule incursion révélatrice, voire apocalyptique, dans le domaine des Arts éphémères fut une prestation théâtrale sur les problèmes du bas-ventre.
– Mon cher Holmes, vous m’embrouillez l’esprit ! Où voulez-vous en venir ?
– Mon cher Watson, cherchez à qui le crime profite ! Suivez mon œil de lynx ! Qui pointe vers les rives du Potomac ! Je vois, je saisis, et j’agirai en temps utile … ou pas ! Suivant mon bon et souverain plaisir !

A propos Le Rabouilleur

Les affaires et les sciences : telles sont mes deux occupations. Devise : nous n'irons pas à Canossa ! ni à Chicago !
Cet article a été publié dans politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dialogue de Sherlock Holmes et du docteur Watson

  1. Turdus dit :

    Pas de commentaire juste écouter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s