La jeunesse de Galilée

Fondation de la physique moderne

La scène se passe dans la cathédrale de Pise pendant une messe de l’année 1583. Surtout, cette leçon de physique apportera une lueur d’espoir à tous les mécréants comme le Rabouilleur, car :
d’une mauvaise messe sortit de la bonne physique.

Le jeune Galileo Galilei, âgé de 19 ans, s’ennuyait pendant la messe dans la cathédrale de Pise, car le prédicateur était mauvais. C’est l’éternel problème de la religion : les anciens textes sont peut-être bons, mais les interprètes modernes sont trop souvent mauvais.
Mais, qui n’a pas souffert pendant un office religieux animé par un prédicateur manifestement incompétent ?
Le prédicateur échouait lamentablement à expliquer à l’assistance l’Évangile de Saint Matthieu, chapitre 7, verset 6 :
Ne jetez pas vos perles aux pourceaux !
Et Galilée pensait :
Je suis un vrai pourceau, d’après cette grosse cochonne de Sylvia, mais ce prédicateur exécrable enfile devant moi les perles et les truismes les plus ineptes. Il ne comprend rien de rien aux Saintes Écritures ! Ce sot n’a même pas capté que c’est une injonction adressée aux enseignants pour qu’ils refusent les disciples mal intentionnés, susceptibles de commettre des délits d’initié.
Pour les durs à la comprenette, le Rabouilleur répète le mot essentiel dans cet énoncé : INITIE.

Galilée, en désespoir de cause, leva les yeux au ciel.
Au lieu du ciel, il vit le plafond de la cathédrale de Pise, et accroché au plafond par un long câble, un lustre.
Et le lustre oscillait d’un mouvement pendulaire ….

Le début, puis la suite et la fin de cette mirifique histoire relatant la fondation de la physique moderne, où vous trouverez des mathématiques, une grand-mère et son sablier, la jeune et pétillante Valeria Malatesta, la célèbre tour penchée de Pise, mais aucun raton-laveur :
bientôt … peut-être ?

Tour d"ivoire
Tour d »ivoire

A propos Le Rabouilleur

Les affaires et les sciences : telles sont mes deux occupations. Devise : nous n'irons pas à Canossa ! ni à Chicago !
Cet article a été publié dans sciences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La jeunesse de Galilée

  1. Turdus dit :

    « D’une mauvaise messe sortit de la bonne physique. » vaut mieux que « D’une mauvaise phesse sortit de la bonne musique. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s