Antidote

Arès

Arès, dieu de la guerre

Antidote simple, efficace et économique contre la fausse théorie du genre
Antidote ​​​: nom masculin
Substance destinée à neutraliser les effets d’un poison, d’un venin, d’un virus. synonyme : contrepoison.

La théorie du genre, qui consiste à nier les différences et complémentarités entre les deux sexes, évidentes pour un adulte, est un poison de nature idéologique.
La toxicité de cette théorie se prouve par les effets délétères sur les personnes fragiles, généralement adolescentes, exposées à ces discours orientés toujours dans le même sens, contraire à la physiologie. On rencontre des Noirs albinos, mais il ne s’agit pas d’une situation physiologique, mais de cas marginaux et douloureux, causés par un défaut génétique de la synthèse de la mélanine, un pigment de la peau et des poils. Toute personne qui montre un cas marginal comme un exemple de la physiologie est un psychopathe. Les psychopathes sont peu nombreux, mais ils se regroupent en minorité agissante, ce qui les rend très dangereux. En outre, ils ont la détestable habitude de recruter comme auxiliaires des idiots utiles et bruyants, tels Manuel Valls dit El loco, le rienologue Onfray, le mythomane Yann Moix, la très hystérique Christine Angot, la très soporifique Delphine Horvilleur, et nec plus ultra, la très autiste Greta Thunberg. Pour intoxiquer les adolescents influençables, ces empoisonneurs ont investi prioritairement et depuis longtemps l’instruction publique, avec la complicité active des bureaucrates pervers de la rue de Grenelle, qui trament leurs complots dans les coulisses, pendant que la marionnette ministérielle s’agite sur scène pour occuper la foule. Cette vermine bureaucratique utilise la vieille technique des pickpockets : détourner l’attention de la cible avec les provocations très calculées d’un sinistre bouffon pour leur permettre de faire leurs sales coups en douce, ni vu, ni connu. Le sinistre bouffon devrait voir, ou revoir, le film The ghostwriter de Polanski pour mieux évaluer les risques de son métier, et méditer ensuite sur l’exemple récent et funeste du Japonais Shinzo Abe. Un malheur est si vite arrivé ! Surtout quand on a de mauvaises fréquentations.

Mais ne soyons pas sexiste : on trouve aussi des provocatrices de sexe femelle, comme cette rombière de 73 ans, maire de Beauvais, véritable ruine, que même le célèbre Stéphane Bern ne pourra pas sauver de la décrépitude avec son loto du patrimoine. Patrimoine ? Ouh ! le vilain mot sexiste ! La Rochefoucault l’a écrit au Grand Siècle : l’enfer des femmes, c’est la vieillesse. Donc longue vie à cette matriarche manipulatrice ! Ces vieilles momies manquent tellement et cruellement d’adrénaline, une neurohormone, qu’elles se permettent toutes les transgressions pour un petit shoot, au risque de se prendre un très douloureux retour de manivelle, plus que mérité. Action et réaction font deux shoots d’adrénaline : c’est la fameuse loi endocrinienne du Rabouilleur.
Encore un paradoxe résolu : la présence de cette matriarche hors d’âge dans un équipe composée de jeunes trous-du-cul arrogants et sans expérience, équipe pilotée par une autiste dominatrice, sûre d’elle-même, à l’indivualisme forcené et à l’hérédité bien, bien chargée. Cette présence semble aussi incongrue que celle d’un bloc d’anthracite au milieu d’une piste de ski enneigée.

En appliquant la théorie des jeux à cette situation aberrante, on constate qu’il n’y a rien à gagner, mais tout à perdre, à s’embarquer à bord du Titanic progressiste pour cette femme droguée de la politique depuis 1981, soit 40 ans bien tassés, politicienne plus qu’aguerrie et assez conservatrice sur les moeurs, pour de bonnes et antiques raisons.
D’où le paradoxe : qu’allait elle faire dans cette galère ? Des fourberies, c’est maintenant une évidence a posteriori !
En régle générale, un paradoxe provient d’une insuffisance de l’information nécessaire à la compréhension d’une situation, à un instant donné. Avec le temps, l’information finit par devenir compléte, le paradoxe éclairci et la compréhension évidente : cette dame patronnesse à bout de souffle joue la chêvre bélante, placée sur une estrade médiatique par ses maitres occultes pour appater des loups assez stupides pour sortir du bois. Quant à savoir qui sont ses maitres occultes : voilà une bonne question ! Suivez la piste des réseaux sociaux et vous aurez la réponse !

A poison idéologique, antidote idéologique, bien sûr.
Un excellent antidote existe depuis 2003 en France. Il est efficace, dénué d’effets secondaires, testé avec succès sur des cobayes par le Rabouilleur, et d’un prix dérisoire.
Pourquoi donc s’en priver ?
Surtout, si vous êtes parent d’un enfant en proie aux tourments de la puberté. Dans certaines familles, la puberté est appelée l’age bête, ce qui résume bien la situation. La durée de l’age bête peut varier fortement d’un individu à l’autre, mais en moyenne, il faut compter de l’ordre de deux longues et pénibles années. Les parents d’adolescents difficiles peuvent toujours se rassurer avec le parcours de vie de la Yankee Paris Hilton. Elle fut une adolescente très rebelle, renvoyée de plusieurs colléges, et on ne trouve pas plus conformiste comme adulte, ni plus matérialiste.

Voici l’antidote, fruit de plus de 20 années de travail d’un psychologue clinicien, assisté de son épouse, deux vrais praticiens de terrain, et non deux universitaires théoriciens en chambre.
Les Hommes viennent de Mars, les Femmes viennent de Vénus
John Gray
J’ai Lu
Prix public : 7,80 € pour 352 pages.

disponible dans les librairies indépendantes
https://www.librairiesindependantes.com/product/9782290029121/
Le Rabouilleur précise qu’il n’a aucun lien d’intérêt commercial, ni avec les auteurs, ni avec l’éditeur, ni avec les détaillants.

Résumé :
Les hommes et les femmes ne parlent pas la même langue !
D’où les frustrations, les malentendus, les déchirements…
Mars, ou Arès chez les Grecs, dieu de la Guerre, Vénus, déesse de l’Amour : les deux sexes se ressemblent peu dans leur manière d’agir et d’exprimer leurs sentiments.
Des années d’expérience comme thérapeute conjugal ont permis à John Gray d’analyser ces différences pour en faire une source d’enrichissement mutuel plutôt que de conflit.
Best-seller dans le monde entier, ce guide est indispensable pour communiquer et vivre en harmonie avec l’autre sexe.

L’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir : une maxime de source inconnue, mais tellement vraie.
Les deux parents ne pourront jamais convaincre leur enfant, adolescent, inexpérimenté et rebelle, mais ce livre lui donnera à réfléchir sur ses échecs inévitables et ses illusions perdues, et si ce livre ne lui fait pas de bien, il ne peut pas lui faire de mal. Primum non nocere.
Jouez votre carte maitresse en finesse : venant d’un parent, elle ne vaut rien. Par contre, offerte par un grand-parent ……
Le bon messager pour le bon message, encore et toujours !

La belle ferronnière de L. de Vinci

A propos Le Rabouilleur

J'aime les belles femmes et le bon vin, mais dans la modération.
Cet article a été publié dans politique, psy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.