Opération Dictionnaire

Une aventure de SAS Rocco de Salm y Gondi
Gérard de Villiers (200 millions de livres vendus)
Éditions Gérard de Villiers – Asnières sur Seine.

Bannière de la maison de Salm

Recension :
On ne présente plus Son Altesse Sérénissime (SAS) Rocco de Salm y Gondi, authentique prince lorrain du Saint Empire Romain Germanique, intérimaire du GRU pour restaurer le château de ses ancêtres qui tombe en ruines. Rocco est l’héritier de deux illustres dynasties européennes, la maison lorraine de Salm par son père, et par sa mère la maison des Gondi, banquiers italiens, qui compta le fameux Cardinal de Retz parmi ses membres. Rocco est fiancé à la comtesse Alexandra, une aristocrate autrichienne, au caractére ombrageux et volcanique, bien qu’il n’existe aucun volcan en Autriche, comme tout vrai géologue le sait.

Les services secrets russes du GRU espionnent la nébuleuse de l’Alliance Khazariste, plus connue sous le nom d’Al-Khazar, une organisation terroriste qui menace la Chrétienté en général, et la Sainte Russie en particulier. L’Al-Khazar est un fléau, on ne le répétera jamais assez !

Le GRU a détecté sur la Toile de l’internet une activité suspecte dans les zones tribales du Haut-Berry. Les affiliés locaux d’Al-Khazar, les Lahikars vont lancer l’Opération Dictionnaire pour intoxiquer toute la jeunesse européenne avec de la propagande noire et khazariste, en changeant le sens des mots, dans la grande tradition de Gramsci et d’Orwell. Le GRU a réussi à identifier le chef des Lahikars, un certain Pique-Rocolli, agrégé de lettres, ancien trotskyste mal repenti, pervers sexuel parfaitement incurable, et Corse très perturbé par un trop plein de fiel.

Pour faire échouer ce complot, Rocco est expédié en urgence absolue dans la haute vallée de l’Yèvre, véritable macédoine ethnique composée de diverses tribus : en plus de l’ethnie majoritaire, les Berriauds, des Gaulois réfractaires, il y a la garde Écossaisse qui tient le Pays-Fort depuis Charles VII, les Fils des Vikings installés sur le piton de Sancerre depuis Guillaume le batard, et des clans Hmongs dans le Verger-Foretin, depuis la guerre du Vietnam. Largué dans la macédoine berrichonne par un hélicoptère Mi-34 du GRU naviguant sous les radars de l’OTAN, Rocco de Salm y Gondi peut compter sur une fixeuse bien introduite (!) dans la place, Vilaine Maxwell, tenancière du Circéum, un sauna libertin de Saint Doulchard, accessoirement collectionneuse maladive de godemichés et marchant aussi bien à la voile qu’à la vapeur. Vilaine Maxwell fait des avances très explicites à SAS par une danse des sept voiles, grand numéro d’effeuillage en musique, avances qu’il décline poliment, car il n’est pas complétement fou de sexe et qu’il tient à garder la tête froide sur ses épaules musclées, condition indispensable à la réussite de la mission du GRU. Pour la récompenser de ses efforts méritoires de séduction, SAS lui glisse un billet de 1.000 fifrelins dans sa culotte, et lui demande d’aller se rhabiller, toutes affaires cessantes, car ils ont un rendez-vous urgent et important avec une informatrice essentielle, Sybille Decume. Le devoir avant le plaisir. Par cette informatrice bien renseignée et fiable, SAS apprends que les barbus locaux s’appuient sur deux milices fortement armées : les Gardiens de la Laïcité et la Brigade féminine des Excitées-Sans-Frontières, les plus fanatiques de toutes. Grâce à deux chefs de clan Hmongs, Loc Dû et Loc Theu, SAS parviendra à échapper aux miliciens et miliciennes tarés et à faire échouer l’Opération Dictionnaire en liquidant sans hésiter, sans bavure et sans aucun complexe le précheur de haine Pique-Rocolli, âme damnée et méprisable du complot des Khazars. Cette hyène dactylographe n’est pas éliminée avec un pic à glace comme son maitre à (mal) penser Lev Bronstein, une méthode de primitifs, mais avec une balle de Beretta calibre 9mm, car on n’arrête pas le progrès.

Pour terminer la mission, SAS, Loc Dû et Loc Theu réduisent à NEANT le centre nevragilque de l’opération Dictionnaire, détruisant de fond en comble l’imprimerie des frères Troispoints de Saint Germain du Puy, moyennant quelques bombes incendiaires au phosphore et bonbonnes de butane judicieusement placées. Lumières et grosses chaleurs à tous les étages !
Une fois de plus, la survie de la Chrétienté occidentale est assurée d’extrême justesse, comme pour les batailles de Lépante (7 octobre 1571) et de Vienne (12 septembre 1683).

Pour les adultes, il y a bien sûr des épisodes scabreux et très savoureux car bien pimentés. D’abord une baignade érotique dans le jacuzzi de l’affreuse Jojo, une militante écologiste diaboliquement perverse, ensuite Rocco joue au docteur Lacan avec Elisabeth, une psychanalyste freudienne et franc-maçonne bien plus déglinguée que ses patients, puis SAS fait gracieusement et joyeusement une GPA (gestation pour autrui) avec Magda, une hystérique à gros seins, femme fontaine, cyber-fliquette, ménagère désespérée et aux abois par manque de sous. Ambiance torride !

Du sexe, de l’exotique, du religieux : que du bonheur ! A consommer sans modération !

Si Saint Nicolas, saint patron de la Lorraine, a un bâton, c’est fait pour s’en servir contre les Khazars.

Le premier dictionnaire de la langue française a été rédigé par Antoine Furetière au Grand Siècle, bien avant celui des autres parasites de l’académie française. Un homme seul, mais surdoué, déterminé et très énergique réussit là où 39 limaces échouent.
Prenez-en de la graine ! Ecrasons les limaces ! En commencant par leur infecte cheffe surpayée, Carrera de Kikoztro, matriarche aussi inefficace que prétentieuse !

A propos Le Rabouilleur

J'aime les belles femmes et le bon vin, mais dans la modération.
Cet article a été publié dans psy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.