Compulsion sondagière

Compulsion sondagière

Dans les contes des Mille et une Nuits, le Calife Haroun-al-Raschid pouvait aller en personne sur le terrain, déguisé en marchand, s’enquérir de l’état d’esprit de ses sujets, sans crainte d’être reconnu, puisque la photo, l’imprimerie et le cinéma n’avaient pas encore été inventés. Dans notre époque actuelle, ces escapades nocturnes ne sont plus possibles, et il est apparu une mode, un travers, un palliatif, qui saisit certains responsables politiques qui veulent savoir ce que pense le peuple, cet ensemble obscur et multiple.

Pour répondre à leurs interrogations existentielles, les politiques, étrangers comme Français, ont découvert une nouvelle Pythie, qui leurs dévoile l’avenir, non dans les vapeurs sacrées de Delphes, mais dans le marc de café des statistiques.

Toujours en pointe dans l’utilitarisme, les U.S.A. ont donné le jour à l’institut Gallup, précurseur de l’enquête d’opinion. Le secteur économique des sondages, utile ou pas, a connu un développement florissant, ce qui est toujours bon pour l’emploi. L’envers du tableau de la sondagite prête à la plaisanterie, avantage non négligeable dans une époque assez sinistre. Succombant à la mode comme tant d’autres, le Rabouilleur vous livre une plaisante parodie de sondage à sa façon :

Enquête d’opinion de l’Institut Pifop :

Que préferez-vous ?

  • Être riche et bien portant : 75 %
  • Être pauvre et malade : 0%
  • Ne savent pas : 25 %

Sondage réalisé suivant la méthode des quota sur une population représentative de 4 personnes résidant au Cap-Nègre (commune du Lavandou, département du Var, dans lequel la rivière du Var ne coule pas).

Sondage commandé et financé par 3 sponsors :

  • Les Laboratoires pharmaceutiques Crépin-Wilson.
  • La Municipalité de Lavoilà-Perrette.
  • L’Ambassade du Boukistan en France.

Consécutivement à ce sondage décoiffant, borborygmes médiatiques pour expliquer les résultats dans le Point, le JDD, Marianne, la Vie Duraille, etc …, avec ce chef d’œuvre sur FR3 par Christophe Bouzillé, politologue distingué :

Ce sondage interpelle : il montre la poussée du Front National qui capitalise sur des valeurs réactionnaires comme la santé. Le pacte républicain se retrouve menacé, comme dans les heures les plus sombres de votre histoire, à vous les Gaulois, peuple non élu. Les forces de progrès ne représentent plus que 25%, conséquence logique du flou Hollandesque.
Lénine, reveille-toi ! ils sont devenus mous.

Christophe Bouzillé, sa bio :
Maître de Conférences à Sciences-Po, chroniqueur à France-Culture.
Ex-comédien, ex-trotskiste, ex-franc-maçon, ex-adolescent, ex-pert (en quoi, on ne sait pas vraiment, comme pour J. Attali, le rienologue).

Publicités

A propos Le Rabouilleur

Les affaires et les sciences : telles sont mes deux occupations. Devise : nous n'irons pas à Canossa ! ni à Chicago !
Cet article, publié dans actualité, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s